Ishigaki-yaki au monde

 Rapport

Du 3 au 8 mai 2017 Salon Révélations
Je suis très heureux d’exposer pour la 3ème fois au Salon Révélation bisannuel la poterie d’Ishigaki portant sur le thème de la mer d’Okinawa. C’est avec un plaisir extrême que j’attends votre venue au Grand Palais à Paris, afin de vous présenter mes œuvres.
Ateliers d'Art de France organise au Grand Palais à Paris Révélations, la biennale internationale des métiers d'art et de création.
Du 3 au 8 mai 2017, Paris sera à nouveau l'épicentre mondial de la création contemporaine des métiers d'art.
Salon Révélations

Du 8 au 11 décembre 2016 Participation au Salon de Société nationale des beaux-arts 2016
Lieu : Le Carrousel du Louvre (Paris, France)
Adresse :99 rue de Rivoli, 75001 Paris, France
Site Internet :http://www.salondesbeauxarts.com/

28 novembre 2016 Six-personnes Exposition collective à la galerie Atelier 28 à Lyon.  Okinawa Times Newspaper
Article de journal

November 2016 An artwork by Haruhiko Kaneko included in the collection of York Museum in UK
In October 2016, I participated in the Ceramic Art York 2016 held in York, UK. During the fair, officials of the York Museum visited my exhibition booth and saw my artworks. Early this month, I received a wonderful news from York that my artwork has been included as part of the “York Art Gallery’s collections”. I am so grateful for the development. I am encouraged to create more pieces that can touch hearts of the people around the world. Please include the York Museum as part of your itinerary, whenever you visit UK.

Title: “Deep Blue Circle”

November 2016 The Top 5 winners of the Miss International Beauty Pageant 2016 joined our pottery workshop
The Top 5 winners of the Miss International Beauty Pageant 2016 has visited Ishigaki-yaki Pottery Studio and joined our pottery workshop. Each of them enjoyed the unique pottery experience here in our Studio. They look forward to receive delivery of the pieces which will be completed with the colour of blue – the colour that represents hope in Europe especially in France. Your piece will reach you soon!
Du 5 novembre au 14 janvier 2017 Six-personnes Exposition collective à la galerie Atelier 28 à Lyon.
[Artists] P.Bute/D hoft/H.kaneko/Y.Lambeau/M.Lambeardet/J.M.Marcaggi
Lieu : Atelier 28
Adresse : 28 rue Burdeau, 69001 Lyon, France
9-11 Sep, 2016 J'ai participé au salon Ceramic Art York 2016 organisé par la Craft Potters Association et le York Museum Trust, qui s'est tenu dans les jardins du Yorkshire Museum.
Exposant aux côtés de 41 céramistes venus de toute l'Europe et principalement de Grande-Bretagne, j'ai eu l'immense privilège d'être entouré d'artistes aussi remarquables que Peter Beard, Ashraf Hanna, Ruth King ou James Oughtibridge, pour n'en citer que quelques-uns. J'ai été très impressionné de découvrir que le Royaume-Uni comptait un tel nombre de céramistes, dont le savoir-faire et le degré d'exigence comptent parmi les plus élevés au monde. York est une ville médiévale dotée d'une histoire et d'une culture locale fabuleuses, et ses habitants sont des gens très cultivés et chaleureux. Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à tous les visiteurs qui ont acheté mes œuvres. Certains artistes exposants m'ont également fait cet honneur, et je conserve de merveilleux souvenirs de York, qui compte désormais parmi l'une de mes villes préférées. J'aimerais enfin remercier chacun des artistes ayant participé au salon, l'ensemble des personnes impliquées dans son organisation, ainsi que tous les citoyens de York.



Du 30 juin au 6 juillet 2016 Masterpiece London, Dutko Gallery, Londres

Du 23 juin au 5 août 2016 Encounters
Dutko Gallery, Londres

Du 23 juin au 5 août, je présenterai mes travaux lors d'une exposition collective à la galerie Dutko de Londres intitulée “Encounters”, présentant un panorama d'artistes japonais de 1930 à nos jours.

Adresse : 18, Davies Street, London W1K 3DS
Téléphone : +44 20 7495 4666
gallery.london@dutko.co.uk
Du 30 mars au 3 avril 2016 Participation au salon PAD (PARIS ART+DESIGN)

Les œuvres de Haruhiko Kaneko seront présentes sur le stand de la galerie Jean-Jacques Dutko (no 51) dans le cadre du PAD, un salon s'adressant à la fois aux amateurs d'art et de design. Cet événement a lieu dans l'enceinte du jardin des Tuileries, situé à quelques minutes à pied du musée du Louvre. L'exposition se déroule s'étend d'aujourd'hui au 4 avril. Si vous êtes à Paris, n'hésitez pas à venir nous voir !


17-20 Dec, 2015 À l’occasion du Salon de la Société Nationale des Beaux Arts, qui s’est tenu au Carrousel du Louvre, j’ai eu l’honneur de recevoir la Médaille d’Or Installation décerné par le jury de la Société Nationale des Beaux Arts, ainsi que la Médaille d’Or Installation décerné par le Jury Invité de la Société Nationale des Beaux Arts.
Le Salon de la Société Nationale des Beaux Arts s’est tenu du 17 au 20 décembre 2015 au Carrousel du Louvre, au sous-sol du musée du Louvre à Paris.
Ce salon est organisé par la SNBA, qui est l’une des cinq organisations historiques créées pour protéger l’art et l’histoire des Beaux Arts français.
La SNBA va fêter ses 154 ans cette année. Dans sa longue histoire, elle a toujours été l’un des piliers des Beaux Arts français et la seule organisation sous le patronage du Président de la République.
Parmi ses membres historiques, on trouve notamment Marc Chagall, Claude Monet, Edouard Manet, Auguste Rodin, Pablo Picasso, Auguste Renoir, et parmi les artistes japonais, Torajiro Kojima, Taikan Yokoyama, Tsuguharu Fujita, Seiki Kuroda, Kiyoshi Hasegawa ou encore Koji Fukiya.
Le jury 2015 de la SNBA a salué l’originalité de « Blue » de Haruhiko Kaneko, dont on croirait qu’il s’agit d’une peinture alors que c’est une pièce de céramique, et l’a choisi pour représenter le Japon.
C’est la première fois qu’une pièce de céramique est choisie pour représenter le pays, et j’en suis extrêmement honoré.
De plus, j’ai reçu la Médaille d’Or Installation décerné par le jury de la Société Nationale des Beaux Arts, ainsi que la Médaille d’Or Installation décernée par le Jury Invité de la Société Nationale des Beaux Arts.
Le jury est composé de personnalités venues d’univers variés : institutions muséales, scénographie ou encore architecture.
Bruno Moinard, architecte-scénographe qui a conçu de nombreux espaces tels que le restaurant d’Alain Ducasse, ou encore la boutique Cartier à Aoyama, fait partie de ces personnalités.

Ces événements constituent pour moi un point de départ, et je souhaite à présent me consacrer à la création de nouvelles œuvres.
Je vous remercie d’avance pour votre soutien.
Œuvre primée : “Silent Blue” (3 m x 12 m)
19 Sept, 2015 À l’issue du Salon Révélations
Cette année, le nombre de visiteurs qui se sont rendus au salon Révélations a considérablement augmenté par rapport à la première édition, atteignant le chiffre de 38 566, dont 33% de professionnels et d’acheteurs. Parmi 340 candidats, 70 créateurs venus de 17 pays ont été choisis pour présenter leurs œuvres.
Le stand d’Ishigaki-yaki a eu le grand privilège de recevoir la visite de M. Manuel Valls, premier ministre, ainsi que de M. Yoichi Suzuki, ambassadeur du Japon en France. J’ai également été présenté dans les colonnes du monde, ce qui fut un grand honneur.
Une cliente française m’a dit qu’en France, le bleu était « la couleur de l’espoir ». Elle a ajouté que le monde avait besoin d’espoir, ne serait-ce qu’un peu, et que j’avais la mission de porter cette couleur de l’espoir sur mes céramiques et de les diffuser dans le monde. Cette cliente portait un collier Ishigaki-yaki, et avait l’air ravi.
Un autre visiteur français m’a dit que le bleu était aussi « la couleur du roi » et que les céramiques Ishigaki-yaki étaient « les assiettes du roi ». Cette personne m’a dit que la prochaine fois qu’elle accueillerait un invité précieux, elle le servirait avec ses précieuses assiettes Ishigaki-yaki.
Je me suis dit que pour qu’il y ait encore plus de bonheur et de sourires dans le monde, je devais continuer à créer des « Ishigaki blue ». Je ferai de mon mieux pour faire parvenir au monde ces « Ishigaki blue » du bonheur.
17-20 Dec, 2015 Exposition d’une installation à un salon d’art connu dans toute l’Europe pour son prestige ! Salon de la SNBA 2015 (Société Nationale des Beaux Arts)
L’œuvre « Silent Blue Wall » de Haruhiko Kaneko a été sélectionnée pour représenter le Japon au Salon de la Société Nationale des Beaux Arts, qui se tiendra au carrousel du Louvre à Paris.

En France, l’architecture, la sculpture et la peinture sont considérées comme de l’art, tandis que les pièces de poterie, fabriquées à partir de terre, sont vues comme des objets sans valeur particulière, que l’on peut trouver n’importe où. C’est là une vision totalement différente de celle des Japonais.

Le jury a accueilli mon œuvre avec enthousiasme, estimant que sa valeur artistique égalait celle de la peinture. C’est ainsi que, sur recommandation du jury, j’ai été officiellement choisi pour représenter le Japon.

Le Blue Wall d’Ishigaki-yaki modifie totalement la notion de poterie qu’il y avait jusqu’ici en France, et c’est un véritable exploit, inédit dans toute l’histoire du Salon de la SNBA, que de la céramique soit exposée dans la catégorie « installation » pour représenter le Japon. J’espère que ce sera l’occasion de changer la vision de la poterie en France et de faire évoluer de manière positive le futur de la poterie.

Les représentants sont également sélectionnés à chaque salon, mais il arrive parfois qu’une œuvre, même si elle a été sélectionnée pour être exposée, ne convienne pas pour représenter son pays ; dans ce cas elle est exposée sans représentant. Ce refus total de compromis face à la beauté explique peut-être le fait que le Salon de la SNBA conserve depuis ces 152 années un niveau si élevé à l’échelle internationale.
Je suis empli du désir de faire parvenir la mer d’Okinawa à de nombreuses personnes, partout dans le monde.

Titre : « Silent Blue Wall » 3 m x 10 m
Lieu : Carrousel du Louvre, au sous-sol du musée du Louvre
Du 17 au 20 décembre (vernissage le 17 décembre à partir de 18h30)

Que-est ce que c’est la Société Nationale des Beaux Arts ?
C’est une des cinq organisations qui a été créée pour protéger l’art et l’histoire des Beaux Arts français. Créée depuis 152 ans, elle a une position distincte des autres puisqu’elle a fidèlement suivi le courant de l’impressionnisme.
Dans sa longue histoire elle a toujours été un des piliers des Beaux Arts français et la seule organisation où se succèdent les noms des Présidents de la République Française avec la remise du premier prix.
Les artistes japonais comme Totajiro Kojima, Taikan Yokoyama, Seiki Kuroda, Tsuguharu Fujita y ont exposé car le Salon propose aux jeunes artistes leur première ouverture vers le monde des beaux arts en Europe.
L’actuel vice-président d’honneur, Monsieur Koujiro Akagi a été décoré en 1975 du prix du Présidant de la République Française et en 2014 de la médaille culturelle des Beaux Arts Japonais. Respectant la devise de la République Française« Liberté, Egalité et la Fraternité », elle maintien haut le niveau de réputation internationale par la rigueur et l’attention portées à l’examen des œuvres présentées.
journaldujapon
2011
WIKIPEDIA
2014
9-13 Sept, 2015 Exposition à la 2ème Edition du Salon Révélation au Grand Palais (France)
Je suis très heureux d’exposer pour la 2ème fois au Salon Révélation bisannuel la poterie d’Ishigaki portant sur le thème de la mer d’Okinawa. C’est avec un plaisir extrême que j’attends votre venue au Grand Palais à Paris, afin de vous présenter mes œuvres.
Lieu : Grand Palais

Que-est ce que c’est le Salon Révélation ?
Le Salon des métiers d’Art et de la Création de France regroupe 6000 membres, se composant des meilleurs artisans d’art, des maîtres d’artisanat contemporain et des meilleurs artistes. Il y est exposé les pièces artisanales, et quant à la sélection des exposants étrangers le critère est qu’une de leurs œuvres doit faire partie de la collection d’un musée connu.
Après la Deuxième Guerre Mondiale il y a eu beaucoup de salons où seules les galeries d’art pouvaient exposer et ce système empêchait les jeunes talents d’avoir opportunité d’être exposés. Devant le déclin du domaine de la poterie, l’idée que « la création de beauté appartient aux individus » s’est imposée ainsi que l’inscription au nom de chaque artiste au lieu des galeries d’art.
Le Salon Révélation expose les meilleures pièces artisanales de France. Les conditions basiques d’inscription correspondent à des pièces techniquement perfectionnées dans le domaine artisanal ainsi que artistique, qui font de ce Salon un des plus difficiles d’accès car le principe d’examen porte uniquement sur l’auteur et son œuvre, rien d’autre.
Après le premier examen, il faut passer devant un jury formé de douze organisations françaises, comme le Musée de Sèvres.
Lors de la première édition du Salon Révélation, seuls 100 artistes ont été sélectionnés sur 300. Et Haruhiko Kaneko du Studio de poterie d’Ishigaki a eu l’honneur d’y participer, seul du Japon.

KANEKO Haruhiko CM
ATELIERS D'ART DE FRANCE
Salon Révélation au Grand Palais 2015
Le 21 juin 2015 Happy Blue Wall a été désignée propriété nationale du Japon par le ministère des affaires étrangères
En 2014, le créateur d'Ishigaki-yaki Potterie, Haruhiko Kaneko, était invité à présenter son travail artistique à la Maison de la Culture du Japon à Paris en France, centre soutenu par la Japan Foundation. Cette exposition, qui s'est tenue dans le hall d'accueil des lieux, présentait sur un mur de 9 mètres de long, une sélection de céramiques intitulée Happy Blue Wall.
C'est avec fierté que l'artiste a indiqué que cette œuvre a été désignée propriété nationale du Japon par le ministère des affaires étrangères et qu'elle serait conservée au Consulat général du Japon à Marseille. Reconnaissant de l'honneur qu'il lui a été fait, l'artiste continuera à mettre son Identité Japonaise au premier plan de ses efforts, en utilisant la culture comme un outil d'échanges et d'intégrations avec le monde, espérant que cela puisse servir d'exemple aux enfants dans la réussite de leur projet à venir.
17-26 Feb, 2015 Grand succès de l’Exposition de Haruhiko Kaneko du Studio de poterie d’Ishigaki en partenariat avec le Consulat du Japon à Marseille
Grâce au beau temps le jour de vernissage, le 18 Février 2015, il y a eu beaucoup de monde à la Villa Bagatelle en présence des Consuls de différents pays ainsi que les personnalités de la ville de Marseille qui étaient conquis par le charme de la poterie. Plusieurs pièces y compris « Happy Blue Wall » ont été exposées et partagées, en faisant vibrer les visiteurs par la beauté et l’importance qui me tiennent à cœur de la mer d’Okinawa. La Mairie m’a offert une médaille d’honneur de Marseille à l’occasion.
Consulate General of Japan in Marseille
CALENDRIER DES MANIFESTATIONS / ISHIGAKI YAKI
Du 16 au 30 septembre 2014 Du 16 au 30 septembre 2014 s'est tenue une exposition de Haruhiko Kaneko sur les poteries Ishigaki-yaki à la Galerie le Pré.
Du 16 au 30 septembre 2014 s'est tenue une exposition de Haruhiko Kaneko sur les poteries Ishigaki-yaki à la Galerie le Pré. Cette exposition était organisée par la galerie.
Le thème était le « Bleu »
Le jour du vernissage, le 16 septembre, il y a eu de nombreux visiteurs, un démarrage avec succès pour l'exposition. L'artiste a présenté les œuvres « Happy Bleu Wall » ainsi que d'autres pièces de céramique.
Mais aussi des accessoires des Masayo Kanekos, et les Maki-e (Laque d’or) en collaboration avec Mr. Takada.

  • Article de journal
    Yaeyama Mainichi shimbun

  • Article de journal
    Ryukyu shimpo
Du 2 au 13 septembre 2014 Du 2 au 13 septembre 2014 a eu lieu une exposition Haruhiko Kaneko organisée par la Japan.
Foundation à la maison de la culture du Japon à Paris.
Pour exposer ses propres œuvres au Japon, il faut être reconnu comme trésor national vivant (l’équivalent de nos meilleurs ouvriers de France). Ainsi, c’était une occasion rare que de pouvoir assister à une exposition comme celle-ci. Furent présentées, entre autres œuvres d’art contemporain, Happy Blue Wall, pièce imposante de près de 9 mètres de large, ainsi que des bols destiné à la cérémonie du thé et dont la réalisation touchait au chef d’œuvre. La galerie a également retenu l’attention générale pour ses accessoires luxueux,
créés pendant la période la plus faste de l’artiste, ainsi que pour ses objets en laque (Kaga makie), fruit de sa collaboration avec Mitsuhiko Takata.

Fondation de Japon  Paris Japon centre culturel
http://www.mcjp.fr/francais/expositions/haruhiko-kaneko-maitre-de-la/haruhiko-kaneko-maitre-de-la
Le 16 novembre 2013 les œuvres de Haruhiko Kaneko furent accueillies au musée municipal de Shimonoseki.
Poterie d’Ishigaki, assiettes rondes et rectangulaires font partie de cette collection, aux côtés de recréations de fugu fue. La fugu fue, est un type de flûte qui fut fabriqué pour la première fois en 1936, avant d’être commercialisé par Kojiro Kawamura qui en fit un symbole de la région de Shimonoseki. Mais avec seulement quelques pièces encore existantes, la fugu fue était sur le point de disparaître tout à fait. Au travers tout le Japon, des maîtres potiers ont tenté de restaurer ces objets sans succès.
C’est Haruhiko Kaneko qui est finalement parvenu à reproduire la technique utilisée pour fabriquer ces flûtes,
technique exposée publiquement en même temps que les œuvres elles-mêmes.

Kojiro Kawamura, artiste originaire de Shimonoseki, instruisit et encouragea de nombreux peintres comme Ryusei Kishida, Ryuzaburo Umehara, Leonard Fujita, Kazuki Yasuo, Hokkai Takashima mais aussi le peintre et poète Yumeji Takehisa, tous artistes du plus grand renom.
C’est auprès des œuvres de cet homme exceptionnel qu’était Kojiro Kawamura que Haruhiko Kaneko, dirigeant de la société de poterie d’Ishigaki, a pu exposer ses pièces.
Du 11 au 15 septembre 2013 exposition au salon Révélations – Grand Palais
Pour sa première édition, qui se déroula du 11 au 15 septembre 2013, le salon Révélations – Grand Palais fut couronné de succès. Avec près d’une heure d’attente pour accéder au salon dès son ouverture, et des invités prestigieux comme la famille royale de Norvège (pays à l’honneur cette année-là), c’est comme l’un des rendez-vous artistiques les plus éminents d’Europe que ce salon a été inauguré (près de 33000 visiteurs). 100 sociétés et 300 artistes venus du monde entier sélectionnés très rigoureusement. Sur un total de 30 sociétés d’artistes choisies hors d’Europe, faire partie des artistes invités fut pour Haruhiko Kaneko, de la société de poterie d’Ishigaki, une marque d’honneur tout particulier. Il fut, qui plus est, le seul invité japonais du salon. Parmi les autres figuraient artisans, meilleurs ouvriers de France et artistes de tous horizons.
Au stand, le flot de visiteurs était continu, et l’artite a pu accueillir de nombreux amateurs d’art parisiens, parmi lesquels miss France 2012 en personne.
Source de joie pour l’artiste, trois pièces de son œuvre intitulée La Grande Ourse et mêlant poterie, laque de Kaga, verre et perles pu rejoindre la collection permanente des ateliers d’art de France.
Deux autres pièces, bols cérémoniaux pour le thé réalisés par l’artiste, furent repérées comme des œuvres extraordinaires par la Master Alliance of Ceramic Art in China et exposées par la suite à la Tao Art Gallery de Sanghai, puis dans divers salons organisées en Chine jusqu’en octobre 2014.
Enfin, une nouvelle pièce réalisée en collaboration, alliant verre, poterie et laque et intitulée Dieu du vent, dieu du tonnerre – Printemps, Eté, Automne, Hiver fut exposée après le salon dans la maison de la culture du Japon à Paris, à l’occasion de l’exposition Kanazawa - Aux sources d’une culture de samouraïs et au côté des reliques du clan de Toshiie Maeda.
Du 8 au 11 novembre 2012 exposition au Louvre - Salon international du patrimoine culturel
Le salon international du patrimoine culturel a ouvert ses portes au Louvre du 8 au 11 novembre 2012. Exposer dans ce lieu, centre de l’attention mondiale, était une occasion unique de se tester, et les bols cérémoniaux qui avaient déjà connu le succès lors de précédents évènements furent ainsi dévoilés au plus grand nombre.
Le regard des visiteurs ne pouvait tromper : passants, collectionneurs, personnes en lien avec les milieux artistiques et représentants de la haute société, cette exposition donna l’opportunité de faire découvrir les œuvres à de nombreuses personnes, et l’artiste a pu adresser ses remerciements à tous les visiteurs venus lui apporter leur soutien. L’exposition avait lieu dans les sous-sols de l’ancien palais, au Carrousel du Louvre. Un endroit si prestigieux que la marque Chanel y dévoile ses collections chaque année.

Parmi les participants se trouvaient artisans contemporains de renom et meilleurs ouvriers de France : une rencontre d’un niveau tel que seul un apprenti fut autorisé à exposer aux côtés de son mentor.
Furent exposées des œuvres restaurées, des miroirs d’apparat, des dalles de porcelaines restaurées datant du XIIème et du XIIIème siècle : des merveilles de la culture et de l’artisanat français.
2011 - 2013 Hall4 CRAFT à Maison et Objet 2011 - 2013 3ans de suite
Entre 2011 et 2013 le travail de Haruhiko Kaneko a été présenté au salon Maison et Objet (Hall 4 artisanat) chaque année pendant trois ans.
Maison et Objet est un événement de grande ampleur très important pour le milieu du design. Véritable passerelle vers le succès, c'est un de plus grand salon de design du monde. Seulement deux entreprises japonaises ont été présenté trois années consécutive dans le Hall 4 artisanat en catégorie art.
2013 fut la dernière année d'exposition au salon Maison et Objet pour Haruhiko Kaneko, mais grâce a sa participation à cet événement durant ces trois dernières années, il a ciblé son orientation et il va essayer de présenter son travail à d'autres occasions plus importantes. 
Il espère pour l'avenir voir ses projets progresser. Un parcours à suivre de près.
29 septembre 2010 exposition au Nikko Tosho Gu, patrimoine mondial
Etaient présentés dans la salle de réception du temple des bonzaïs du rang des plus grands trésors nationaux. Ce fut un évènement comme il ne s’en produit qu’une fois tous les 50 ans, et l’occasion d’une vie pour voir ces pièces uniques. Mes œuvres furent présentées aux côtés de céramiques réalisées par les plus illustres artisans du pays, évaluées pour certaines à plus de 10000 euros, et près de bonzaïs d’un prix se chiffrant en millions d’euros. Ce fut ainsi un honneur tout particulier que de participer à cette exposition. Il est impossible de cacher son admiration lorsqu’on imagine la technique qui a permis de maintenir à une taille d’à peine un mètre ces arbres vieux de 500 ans, de plus de 1000 ans pour certains. Ces pièces respirent la liberté, le sens des époques et des saisons qu’elles ont pu traverser. Ce n’est qu’avec le respect le plus profond qu’on peut les admirer, en pensant aux générations d’hommes entre les mains desquels ces bonzaïs se sont transmis, tous partageant nécessairement la même philosophie et les mêmes croyances. Avec aussi la loge du couple impérial, cette exposition dans la salle de réception du Nikko Tosho Gu est restée pour moi un moment inoubliable.
Pour cette édition de l’exposition patrimoine mondial, le thème choisi était celui de l’harmonie avec la nature, thème pour moi significatif, car je réalise mes œuvres en concentrant mes pensées et mes vœux sur la joie des hommes, rêvant moi aussi que « la mer d’Okinawa persiste toujours dans sa beauté ». C’est cette idée qui a permis l’élaboration de ce salon collaboratif, mêlant les techniques du bonsaï et de la poterie. Les hommes sont voués à mourir si l’eau, l’air et les aliments qu’ils consomment souffrent des effets de la pollution. La mer, berceau de la vie, et la montagne (le bonsaï) qui nourrit l’air et l’eau logés dans ce jardin restreint avec à ses pieds le sable des coraux, tout cela donne l’impression de voir le monde depuis l’espace et laisse apparaître ce message : prenons soin de la nature qui nous entoure.
On voit l’espace et les étoiles dans le noir profond des bols cérémoniaux décorés, et de même la mer semble refléter la terre. Cette terre si belle vue du ciel, et cette nature qui nous environne, qu’elles durent éternellement : voilà l’idée représentée dans ces œuvres. Une technique employée pour réaliser les bols cérémoniaux consiste à ajouter une feuille sous la couche de laque, et c’est là comme l’appuyer contre la montagne. La montagne et la mer ainsi vues de l’espace, c’est là ce que j’ai souhaité refléter dans ces objets, ces objets si petits que j’ai fabriqués.

Reviens pour SURMONTER